La serrure cylindrique

 

Depuis l’invention de la serrure cylindrique vers 1860 par Linus Yale et son fils, cette serrure a entamé une marche triomphale et est aujourd’hui la plus répandue. Les raisons en sont les avantages clairs qu’offre ce système. Le très grand nombre de possibilités de fermeture qu’il offre en font un des systèmes les plus surs. Ce fut la première serrure où le montage du verrou et le système de fermeture sont séparés l’un de l’autre. Le grand avantage en a été que la clé ne devait plus déplacer directement le lourd verrou, et c’est ainsi que la serrure est devenue beaucoup plus petite et plus légère.

Pour la première fois on n’avait plus besoin de tonnes de fer. Une variante complétement inconnue à cette date a également ainsi été découverte : le dispositif de fermeture. Par une normalisation, des pièces de fabriquées par des producteurs différents ont pu être rendues compatibles. Le nouveau montage ainsi que l’échange sont ainsi devenus plus faciles, sans qu’il ait perte du point de vue de la sécurité. Les serrures cylindriques modernes sont pensées pour presque tous les systèmes modernes. Un facteur essentiel est que la fabrication industrielle en série a permis de produire ces serrures à des prix favorable. Cela surtout contribué à une large diffusion. Il y a différentes sortes de serrure cylindrique dont la plus répandu est la serrure cylindrique à gâchette. Presque quatre-vingt-dix pour cent des serrures cylindriques utilisées ont des goupilles. On peut les trouver pratiquement partout. D’autre forme de gâchettes sont des disques ou des lamelles.

Comment fonctionne-t-elle une serrure cylindrique ?

Soyez curieux et creusez la question !

Un certain temps sera nécessaire pour que vous compreniez toute la complexité et les manières de fonctionner des serrures cylindriques. En plus des images, il pourrait vous être utile de vous procurer une serrure et de la démonter pour voir comment les différentes parties travaillent ensemble. Parce que les nombreuses goupilles et ressorts sont sous tension, ces minuscules pièces tendent à sauter et à disparaitre. Vous pouvez empêcher cela, en effectuant ce travail dans un sac de plastique transparent. Une possibilité est également de s’acheter un « cylindre en bon état de fonctionnement, qui est sectionné d’un côté de manière qu’on puisse en voir l’intérieur, comme avec des rayons X.

  Ce sont les meilleures façons d’apprendre à connaitre toutes les pièces constitutives

Le principe de fonctionnement est simple mais génial et le principe de base est même pour chaque produit. Dans un petit tuyau (boitier) tourne un noyau (cylindre). Comme ce n’est cependant pas encore une serrure, la rotation est rendue difficile par les goupilles et les ressorts. Le cylindre et l’ouverture dans le boitier sont à considérer attentivement. Ceux-ci sont placés exactement l’un en face de l’autre et sont appelés canaux de goupilles. Au cœur du mécanisme se trouve la goupille supérieure et dans le boitier sont placées les goupilles inférieures. S’il n’y a pas de clé dans la serrure, les goupilles du boitier sont comprimées par des ressorts à partir du bas. De cette manière, le cylindre sera bloqué. C’est seulement une clé appropriée qui va remettre toutes les goupilles en position normal et le niveau de séparation (ligne de coupe) est libre. La serrure peut tourner.

 

  • Serrures pour s’exercer :

Procurez-vous une collection de serrures provenant de différents fabricants et à des prix différents pour pouvoir vous exercer à loisir. Un cylindre d’exercice coupé a déjà été évoqué dans le chapitre « la serrure cylindrique ». Il est très utile pour un soutien visuel, pratiquement au début. Un « cylindre pour débutants » préparé spécialement possède des vertus d’apprentissage avérées. Démontez un cylindre usuel et enlevez tous les couples de goupilles à l’exception deux d’entre eux. Vous pouvez décider arbitrairement de quelles goupilles vous laissez dans la serrure.

Cette serrure modifiée convient parfaitement pour faire vos premières expériences. Au début, il est nettement plus facile de se concentrer seulement sur deux goupilles que sur cinq. En vous perfectionnant, vous pouvez changer vous-même le degré de difficulté et remplir le cylindre avec le reste des goupilles, ou changer la position des couples de goupilles.

  • Serrure ouverte :

Vous vous déplacez à nouveau avec l’outil d’ouverture de la dernière à la première goupille, avec une petite différence. Cette fois, faites cet exercice avec une serrure déjà ouverte (sans clé). Pour que les goupilles ne lâchent pas, la pointe doit se déplacer vers le haut et vers le bas. Remarquer comment l’outil d’ouverture se comporte dans votre main pendant le changement de position selon la verticale. Concentrez-vous exclusivement sur l’extrémité de la pointe et non sur la poignée. Lorsque vous pourrez faire cet exercice rapidement, vous entendez un merveilleux son, une sorte de battement. Ecoutez attentivement, car ce bruit avoues aidera à reconnaître une goupille enclenchée.

 

  • Force de tension pure

Placez le tendeur et amenez le cœur de la serrure à tourner. Faites-le pour un maximum de serrures qui sont à votre disposition. Vous allez remarquer que cette force de tension peut être très différente. Des cylindres vieux ou rouillés ont quelquefois besoin de moments de rotation importants pour permettre la rotation du cœur du dispositif. Quelques cœurs de cylindres peuvent même demeurer dans une position incorrecte. Ceci peut agir de façon négative sur vos chances de succès.

Cet exercice vous montre clairement des différences.

 

  • Force de tension avec goupille :

Placez le tendeur et appuyez sur une goupille vers le bas. Utiliser maintenant un peu de moment de rotation et essayez de tenir la goupille. C’est ainsi que vous pouvez savoir quelle pression vous devez exercer sur le tendeur pour lier une goupille. Augmenter le nombre de goupilles à presser et remarquez attentivement la croissance de la force de tension nécessaire pour maintenir les goupilles en position basse.

 

  • Mental :

Pour devenir un bon technicien, vous devez aussi entraîner votre mental. Une expérience a été conduite pour prouver qu’on n’a pas besoin de machine à écrire pour apprendre à s’en servir. Un scientifique a laissé un groupe de cobayes s’exercer quotidiennement pendant une certaine durée sur une machine à écrire. Un autre groupe faisait le même exercice sans machine à écrire. Ces étudiants devaient uniquement s’imaginer être en train d’écrire avec une machine. Le résultat a été renversant. Les deux groupes étaient au même niveau à l’issue de temps imparti pour l’exercice.

  • Sportifs et artistes également travaillent dur cette technique

Si vous voulez devenir un bon technicien de déverrouillage, vous devez entraîner votre esprit. Ce n’est surement pas facile et requiert beaucoup de discipline, mais les résultats vous convaincront. Visualiser mentalement le déroulement exact de la procédure. Depuis l’installation du tendeur jusqu’à celle de la dernière goupille. Faites-vous une image de chaque détail. Revoyez mentalement plusieurs fois chaque étape.                                        Il est utile d’imaginer un film qui se déroule devant vous et dont vous êtes le réalisateur. Visualisez ce film aussi souvent que possible et faites attention à chaque petit détail.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *